Comment prévoir les attaques informatiques ?

Comment prévoir les attaques informatiques ?

Le risque d’une attaque informatique est imminent pour tout ordinateur connecté à un réseau informatique. En général, une attaque informatique  équivaut à une exploitation d’un point faible d’un système informatique pour des enjeux inconnus par l’exploitant du système.

Les attaques informatiques deviennent de plus en plus nombreuses chaque année davantage et les conséquences peuvent être catastrophiques pour le système.

Les attaques informatiques les plus répandues de nos jours

Il existe deux grandes catégories d’attaques informatiques, à savoir l’attaque par déni de service et l’attaque par exploitation de faille. La première catégorie a pour objectif de rendre inerte un ordinateur en la saturant.

Ce sont essentiellement les serveurs qui sont ciblés par cette catégorie d’attaque informatique, mais elles touchent aussi les moteurs DoS appartenant à des clients du LAN ou réseau local. L’attaque informatique par déni de service s’est également manifestée par une attaque TCP sockstress. La deuxième catégorie ou  l’attaque par exploitation de faille se réalise par le dépassement de tampon, c’est-à-dire que le système reçoit trop de données. Les attaques informatiques par failles doivent être considérées sérieusement et des règles pour les empêcher doivent être prises.

Les règles de préservation des attaques informatiques

Des pare-feu sont mis à disposition des exploitants pour empêcher les attaques informatiques. Cependant, il y a  les règles à respecter  telles que la réalisation régulière des  back-up et la mise à jour périodique du système d’exploitation, car il faut à tout prix éviter les failles. En tout cas, il faut prévenir les attaques informatiques en identifiant en premier lieu les données sensibles aux attaques, en comprenant les points d’entrée de ces attaques et en fortifiant le système de sécurité  informatique. Si malheureusement,  l’attaque informatique est en train d’arriver sur le système non protégé, il faut être rapide  pour récolter toutes les données possiblement visées par l’attaquant, et attention, il ne faut pas éteindre l’ordinateur. Il faut tout de suite faire appel à des spécialistes, et ne jamais aviser de contre-attaquer au risque d’empirer les situations. Il s’agit tout d’abord d’identifier l’adresse IP de l’agresseur, on avise après.